Isabelle Sarian,

est née le 8 octobre 1975 dans le Cher.

À l’école Brassart de Tours, Isabelle obtient
un diplôme en Art Graphique Publicitaire.
Elle y apprend à la fois la rigueur et la créativité,
y découvre l’Histoire de l’Art.

Son premier coup de foudre pictural est provoqué
par l’œuvre du peintre Zao Wou-Ki.

Très vite, Isabelle adopte l’acrylique qui pigmente
sa représentation de la nature dans une harmonie
des couleurs. Les paysages urbains,
dont les gratte-ciels de New York, sont brossés
avec la fureur rivale du rouge et du noir.

Peu à peu, sa recherche artistique devient introspective
et Isabelle livre sur la toile une vie intérieure foisonnante.
Aux nouvelles teintes qui viennent enrichir sa palette,
se confondent désormais des matériaux bruts,
dans une profondeur éclatante.

Sa peinture est un jaillissement de nuances chaudes
qui s’entremêlent à la matière froide, forcément.

Pour chaque observateur, c’est la possibilité
d’une lecture personnelle.

Ses créations sont spontanées, elles expriment
l’immédiateté, l’indépendance, la liberté et correspondent
à son tempérament vif et passionné...

Aujourd’hui, Isabelle poursuit sa quête de l’abstraction
lyrique et de l’art informel.
Elle s’inspire du Tâchisme, mouvement issu du surréalisme
des années 50. Ses maîtres à peindre sont Manolo Millares,
Robert Motherwell.

L’imprégnation de la pensée Zen et l’intérêt
pour une peinture gestuelle se traduisent
dans ses dernières œuvres.